Contexte et objectifs

L’aquifère alluvial de la vallée de l’Ariège et de l’Hers Vif constitue une ressource en eau importante. En effet, l’abondance, la facilité et le faible coût de mobilisation le rendent économiquement intéressant, notamment pour l’activité agricole fortement développée dans ces secteurs. Toutefois, depuis de nombreuses années, des constats alarmants sur la qualité des eaux de la nappe alluviale de l’Ariège et de ses affluents sont établis et un abandon progressif des ouvrages captant cette ressource pour un usage d’alimentation en eau potable est observé. De ce fait, des solutions de substitution par une exploitation quasi-exclusive de la ressource en eaux de surface sont mises en œuvre en remplacement de ces puits.

Les résultats de l’état des lieux de la Directive Cadre européenne sur l’Eau (DCE), rédigé en mars 2004, identifient cette entité comme sensible au regard des pollutions par les phytosanitaires et présentant un risque fort de non atteinte du bon état des eaux pour 2015. La plaine est également classée zone vulnérable par rapport aux nitrates.

Face à ces constats, sous l’impulsion de l’Agence de l’eau Adour-Garonne, soutenue par la détermination des acteurs locaux et régionaux dont le Conseil Régional Midi-Pyrénées, le BRGM a mis en place un projet d’étude – TRANSPOLAR - sur les transferts des solutés (nitrates et produits phytosanitaires) dans la plaine alluviale de l’Ariège.

Le programme se décompose en cinq (5) volets axés sur les objectifs suivants :

  • l’évaluation de la contamination de la nappe et des pressions polluantes identifiées dans la plaine,
  • la caractérisation des conditions pédologiques et hydrogéologiques de la zone d’étude,
  • l’étude de la variabilité temporelle des contaminants,
  • l’identification des processus gouvernant le transfert des solutés vers les eaux souterraines,
  • l’étude de l’atténuation naturelle de la contamination par une approche microbiologique.

Un partenariat technique a été mis en place avec l’Ecole d’Ingénieurs de Purpan (EIP) afin de bénéficier de leur compétence en cartographie satellitaire et en matière d’agronomie et de pédologie sur les volets traitant de l’évaluation de la pression polluante et de la caractérisation pédologique de la zone d’étude.

L’illustration ci-dessous permet de visualiser la structure générale du projet et les liens entre les différentes actions menées pour caractériser la pression polluante et apprécier les modes de transfert des polluants vers les eaux souterraines.

Organigramme TRANSPOLAR"
Organigramme TRANSPOLAR

Partenaires financiers

Accès au site de l'Agence de l'eau Adour Garonne Accès au site du Conseil Régional de Midi-Pyrénées Portail du Gouvernement le site de l'Union européenne Accès au site du BRGM

Partenaires techniques

Accès au site de l'école de Purpan

Poster présentation Transpolar img rp58033 img rp56597 img rp59821

Revenir en haut

Mécanismes de transfert des pollutions diffuses