L’eau souterraine, un enjeu majeur

Enjeux de la préservation des eaux souterraines pour la planète :

97% de l’eau sur la Planète est de l’eau salée. Les 3 % d’eau douce sont contenus à 77,2 % dans les glaciers et à 22,2 % dans les nappes d’eau souterraine. Seulement environ 1% du stock mondial d’eau douce peut être utilisable par l’homme. Actuellement, la population mondiale consomme 54 % des ressources utilisables et accessibles. En 2025, elle en consommera entre 70 et 90 % (chiffres de 2009).

On considère qu’une vingtaine de pays ont déjà recours à un approvisionnement « forcé » (consommation d’eau souterraine fossile et/ou dessalement de l’eau de mer).

Pour ce qui concerne les eaux souterraines, la réserve en France est estimée à environ 2 000 milliards de m3. Il ne s’agit pas d’un stock fixe mais d’une masse qui fluctue selon les prélèvements, les fuites (les sources) et la recharge (pour l’essentiel météorologique).

Usages de l’eau :

En France, tous usages confondus, 46% des eaux prélevées proviennent des nappes souterraines (hors usage pour le refroidissement des centrales nucléaires et autres usines). L’usage domestique de l’eau provient, quant à lui, pour 60 % des nappes d’eau souterraine. L’eau souterraine est privilégiée pour l’usage domestique, du fait de sa meilleure qualité et de coûts de traitements plus faibles.

Eau potable et santé :

Pour assurer l’alimentation en eau potable, il est de plus en plus nécessaire de prendre des mesures de traitement et de protection des eaux souterraines qui exigent, tant sur le plan technique que financier, des moyens considérables et croissants du fait des pollutions.
La Directive Cadre Européenne sur l’eau (DCE), du 23 octobre 2000, qui vise à une protection cohérente de toutes les masses d’eau en Europe, demande d’atteindre le bon état des eaux souterraines en 2015 mais aussi de détecter et d’inverser toute tendance à la hausse significative et durable de la concentration des polluants.
Les orientations stratégiques prises pour le bassin Adour-Garonne sont inscrites dans le Schéma Directeur d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE) et le Programme De Mesures (PDM) pour la période 2010-2015.

Revenir en haut

Notions d’hydrogéologie

  • Cible : Grand Public L’eau souterraine, un enjeu majeur