Contexte et objectifs

La sécheresse au sens stricte peut être définie comme un déficit important de précipitation par rapport à une moyenne, durant une période relativement longue (saison, années). Dans nos régions tempérées, ces événements ne sont pas rares et font partie de la variabilité du climat. Selon sa durée, son intensité et son extension géographique, elle peut avoir de graves conséquences sur la qualité de vie des populations et sur tous les secteurs économiques, notamment celui de l’agriculture en période d’irrigation.

La détermination de l’état quantitatif des masses d’eau s’inscrit dans l’objectif européen de la DCE visant à une gestion globale et durable de la ressource en eau. Dans ce cadre, l’évaluation de la sensibilité à la sécheresse de chaque entité hydrogéologique constitue un paramètre de gestion indispensable.

Le projet ERESSAR (Estimation des Ressources en Eaux souterraines renouvelables et évaluation de la Sensibilité à la Sécheresse des Aquifères en Région Midi-Pyrénées) a pour double objectif d’évaluer la sensibilité à la sécheresse des principaux aquifères et d’estimer la disponibilité des ressources en eaux souterraines renouvelables en Midi-Pyrénées. Il répond aux orientations fondamentales du Schéma Directeur d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE) du bassin Adour-Garonne (2010-2015). Ce projet s’inscrit dans le cadre du programme pluriannuel ONGERE, et est financé par l’Agence de l’Eau Adour-Garonne, la Région Midi-Pyrénées, les fonds européens (FEDER) et par le BRGM dans le cadre de ses opérations de service public.

La répartition régionale des aquifères sensibles à des périodes prolongées de déficit en eau doit apporter des éléments pertinents pour la création d’un réseau de surveillance de l’état quantitatif des aquifères vulnérables à la sécheresse. En effet, la mise en œuvre d’une gestion raisonnée de la ressource en eau à l’échelle de Midi-Pyrénées implique de disposer de données d’évolution des niveaux d’eau et/ou des débits de sources, informations indispensables pour la compréhension du fonctionnement des aquifères et donc pour une meilleure gestion.

Le projet est structuré en trois thématiques principales en relation avec les trois principaux types d’aquifères libres représentés en Midi-Pyrénées (aquifères poreux, karstiques et de socle), dont les fonctionnements hydrogéologiques contrastés ont nécessité trois approches méthodologiques distinctes.

L’organigramme ci-dessous représente l’organisation générale du projet.

Organisation générale du projet"
Organisation générale du projet

Partenaires financiers

Accès au site de l'Agence de l'eau Adour Garonne Accès au site du Conseil Régional de Midi-Pyrénées Portail du Gouvernement le site de l'Union européenne Accès au site du BRGM

Revenir en haut

Sensibilité à la sécheresse