Synthèse hydrogéologique des Hautes Pyrénées (65)

Contexte et synthèse
Les opérations d’Évaluation des Ressources Hydrauliques (ERH) de la France ont été lancées par le BRGM entre 1970 et 1990 avec pour objectif de synthétiser les connaissances hydrogéologiques des départements de la métropole et d’évaluer leurs ressources en eau. Dans les Hautes-Pyrénées, la première synthèse hydrogéologique a été menée en 1976 par J.C. Soulé (Rapport BRGM 76-SGN-071-MPY). Depuis cette époque, aucune actualisation des données et travaux de synthèse n’avait été menée.

L’actualisation de la synthèse hydrogéologique a pour objectif de valoriser et de mettre à disposition les nouvelles connaissances géologiques et hydrogéologiques acquises depuis plus de 40 ans dans les Hautes-Pyrénées à partir des moyens actuels de mise en forme (SIG) et de communication de l’information (Internet).

Le BRGM réalise cette action dans le cadre de ses opérations de service public et bénéficie de subventions de l’Agence de l’Eau Adour-Garonne, de la Région Occitanie et du Conseil Départemental des Hautes-Pyrénées (65).

D’une superficie de 4 464 km2, le département des Hautes-Pyrénées s’étend de la bordure sud du Bassin aquitain aux sommets du massif des Pyrénées. La population des Hautes-Pyrénées est très inégalement répartie, avec une zone de montagne peuplée uniquement dans les vallées et une moitié nord de plaine et coteaux concentrant les quatre cinquièmes de la population. L’activité économique est largement dominée par le secteur tertiaire. L’industrie, bien que connaissant des difficultés, couvre encore 19% des emplois. A contrario, le poids économique de l’activité agricole (principalement concernée par les grandes cultures dans la plaine alluviale de l’Adour et dans une moindre mesure par l’élevage dans la chaîne pyrénéenne) reste faible, avec 4% des emplois comptabilisés pour ce secteur.

Carte lithologique du département des Hautes-Pyrénées - PNG - 6.2 Mo
Carte lithologique du département des Hautes-Pyrénées

Constitué pour les 2/3 par le massif pyrénéen, les Hautes-Pyrénées sont un territoire présentant des terrains marqués par une grande diversité lithologique aux capacités aquifères contrastées. Les ressources en eau peuvent y être extrêmement abondantes, en raison de l’importance des précipitations mais aussi des potentialités particulièrement intéressantes de certains aquifères. C’est le cas en particulier, dans la partie pyrénéenne, des formations carbonatées karstifiées constituant les différents chaînons secondaires et les massifs paléozoïques, des dépôts fluvio-glaciaires dont les épaisseurs peuvent être considérables et des formations de socle fissurés. Située dans le Bassin aquitain, la nappe alluviale de l’Adour et de l’Échez constitue quant à elle une ressource à enjeux majeurs en raison de son abondance, de son accessibilité et de ses relations étroites avec les cours d’eau.

Ainsi, la carte hydrogéologique des Hautes-Pyrénées a été établie sur la base de l’ensemble des connaissances actualisées dans le cadre de ce travail de synthèse.

Carte hydrogéologique du département des Hautes-Pyrénées - PNG - 4 Mo
Carte hydrogéologique du département des Hautes-Pyrénées

Tous usages confondus, les prélèvements annuels en eaux souterraines dans le département sont estimés entre 38 et 57 millions de m3 en fonction des années sur la période 2003 – 2016. Il apparaît que la majorité des prélèvements en eaux souterraines est destinée à l’alimentation en eau potable, ce qui représente près de 61% du volume total. Les prélèvements à usage d’irrigation sur cette période sont toutefois importants (soit 33% du volume total), quasi exclusivement réalisés au sein de la nappe alluviale de l’Adour et de l’Échez.

Au vu des résultats d’analyse collectés, le faciès bicarbonaté calcique est majoritairement représenté pour les eaux souterraines des différents aquifères recensés dans les Hautes-Pyrénées (socle, formations détritiques du Paléozoïque, terrains carbonatés du Paléozoïque ou du Mésozoïque, alluvial ou dépôts fluvio-glaciaires).

Du point de vue des problèmes qualitatifs inventoriés dans le département, seule la nappe alluviale de l’Adour et de l’Échez se démarque par l’enregistrement récurrent et étendu de teneurs élevées en nitrates. Plus récemment en lien avec l’instauration de leur analyse dans les réseaux de suivi de la qualité des eaux souterraines depuis 2013, la problématique des produits de dégradation des produits phytosanitaires et plus particulièrement de l’ESA métolachlore (le métolachlore étant une substance active à usage d’herbicide) est observée dans de nombreux points de suivi de la plaine de l’Adour.

L’ensemble des descriptions et des données élaborées sous forme de graphiques ou de cartes est mis à disposition dans la synthèse selon les huit principaux thèmes suivants :

  • Contexte Géographique
    • Mises à jour des informations relatives à la géographie physique du département, présentation des régions naturelles, de la population et des activités économiques,
    • Présentation des caractéristiques climatologiques et du contexte hydrologique des Hautes-Pyrénées.
  • Contexte Géologique
    • Description des principales formations géologiques du département,
    • Élaboration d’une carte lithologique harmonisée servant de support technique aux diverses applications hydrogéologiques,
    • Réalisation de coupes géologiques schématiques destinées à mettre en évidence les différents réservoirs aquifères et leurs répartitions spatiales.
  • Ressources en eaux souterraines
    • Présentation des entités hydrogéologiques des Hautes-Pyrénées selon le découpage du Référentiel Hydrogéologique Français BD LISA (version 2),
    • Synthèse des connaissances acquises sur les aquifères du massif pyrénéen,
    • Synthèse des connaissances acquises sur la nappe alluviale de l’Adour,
    • Synthèse des connaissances acquises sur les nappes profondes du Bassin aquitain,
    • Élaboration de la carte hydrogéologique des Hautes-Pyrénées,
    • Inventaire des cavités souterraines,
    • Présentation du réseau de surveillance de l’état quantitatif dans les Hautes-Pyrénées,
    • Évaluation des réserves en eaux souterraines du département.
  • Exploitation des eaux souterraines
    • Mises à jour de l’inventaire des points d’eau et des prélèvements associés afin d’évaluer l’exploitation des ressources en eaux souterraines du département.
  • Qualité des eaux souterraines
    • Présentation des différents réseaux de surveillance de l’état qualitatif dans les Hautes Pyrénées,
    • Traitements des résultats d’analyse pour description des faciès chimique des principaux aquifères,
    • Présentation de l’état qualitatif des eaux souterraines vis-à-vis des pollutions diffuses (nitrates et produits phytosanitaires) et des éléments traces,
    • État des connaissances actuelles sur le fond géochimique naturel caractérisé dans le cadre des besoins de la DCE.
  • Vulnérabilité des eaux souterraines à la pollution
    • Inventaire des cartes de vulnérabilité intrinsèque existantes,
    • Présentation des principaux agents de pollution susceptibles d’altérer la qualité des eaux souterraines.
  • Ressources en eau thermo-minérale
    • Description des principaux contextes hydrothermaux des Hautes-Pyrénées afin de présenter de façon synthétique leurs modes de fonctionnement.
  • Conservation et protection des eaux souterraines
    • Énoncés des modalités de gestion et de protection des eaux souterraines à l’échelle du système aquifère   et à l’échelle du captage (aspect réglementaire et des règles de l’art).
Partenaires financiers de la synthèse hydrogéologique du département des Hautes-Pyrénées (65)
Accès au site du BRGM Accès au site de l'Agence de l'eau Adour Garonne Accès au site du Conseil Départemental des Hautes-Pyrénées voir en grand cette image Accès au site du Conseil Régional

Avancement : Terminé

Publications

Accès au rapport : RP-68134-FR voir en grand cette image

Documents à télécharger


Couv RP 68134 FR

Revenir en haut